Permis d'Entraîner et Autorisation d'Entraînement
    l' A.P.P.E.
  • pourquoi adhérer ?
  • vos avantages
  • comment adhérer ?
    devenir PE ou AE
  • conditions préalables
  • l'examen
  • comment s'inscrire
  • PE et AE : définitions

PE : Permis d'Entraîner
AE : Autorisation d'Entraînement
Accueil Les Adhérents Assemblées Générales Résultats Examen Contact
Historique

Créée à la fin des années 50 pour les gentelmen-riders qui désiraient entraîner leurs propres chevaux, la licence « permis d'entraîner » était accordée à ceux qui en faisaient la demande moyennant le double parrainage d'un commissaire et d'un entraîneur public. Il fallait faire des demandes séparées à la Société d'Encouragement pour courir en plat, et à la Société des Steeple pour courir en obstacles.

Jusqu'au début des années 80, le PE jouissaient d'une totale liberté quant au nombre de chevaux autorisé à l'effectif, mais c'est à cette époque que la situation financière des entraîneurs s'est détériorée. Ces derniers, très écoutés des instances dirigeantes du plat, ont réussi à obtenir auprès de l' Encouragement que l'effectif des PE soit limité à 3 chevaux pouvant courir en plat et que, dans cette discipline, les PE soient retirés d'office en cas de tirage au sort.

Cette situation insoutenable provoque dans l'ouest l'idée d'une association de défense. Sous l'impulsion des PE du Maine et Loire avec le soutien des PE bretons et de quelques PE parisiens, les statuts de l'Association sont déposés à la Préfecture du Maine et Loire fin 1984. Commence alors le combat de l'Association pour faire abolir les éliminations et la réduction d'effectif.

Il faudra attendre 1987 pour que les éliminations d'office soient supprimées. Cette date marque aussi la création de la licence unique (plat et obstacle) et la création de l'Autorisation d'Entraînement pour les éleveurs qui désirent utiliser leurs produits eux-mêmes.


1996 marquera le dernier coup de boutoir des entraîneurs pour diminuer l'effectif de PE. Après de nombreuses discussions, la proposition de réduire l'effectif de 5 à 3 chevaux fut rejetée au Comité de France-Galop, et c'est lors de cette même séance que fut instauré l'examen obligatoire pour les PE et AE.

Depuis cette date, un climat plus serein s'est instauré entre les PE et les entraîneurs professionnels. Mais soyons vigilants. Si un contexte économique défavorable pour les acteurs des courses venait à se profiler, alors nous ne manquerions pas d'être à nouveau des cibles faciles. Seuls notre détermination et surtout notre nombre nous permettront de faire face à un protectionnisme corporatiste inique.


Les Présidents

1984 à 1986 Caroline De La SOUDIERE-NIAULT
1986 à 1989 pas de président désigné
1989 à 1995 Jean-Paul CHEMINANT
1995 à 2000 Ferdinand-Jacques GUIMARD
depuis 2000 Jacques LE DANTEC

A.P.P.E. - Association de Propriétaires Permis d'Entraîner - 1228 route de la Forêt - 40180 SORT EN CHALOSSE